La digitalisation de A à Z

LMS (Learning management system) : plateforme de formation, soit un logiciel web dédié au stockage, à l’organisation et à la distribution de contenus pédagogiques, en vue de dispenser des apprentissages ciblés à une communauté d’apprenants identifiés.
La plateforme LMS permet aussi de recueillir les données à des fins administratives, de reporting et surtout managériales.
La plateforme LMS par AXILOS se nomme QWEED.

  • QWEED peut être déclinée en marque blanche ou en Saas.
  • A l’intérieur de la plateforme sont disponibles des logiciels de conception intégré. Plus besoin de se munir de logiciels de conception achetés singulièrement.
    • QWEED permet de :
    • Créer des parcours de formation en ligne.
    • Suivre la progression des apprenants de manière qualitative et quantitative.
    • Désigner des formateurs référents pour plus de feed-back et d’échanges.
    • Bénéficier de l’accompagnement et de l’expertise d’une équipe de proximité, à votre écoute.

Blended learning : La formation mixte (Ou blendined learning) est une approche qui allie la formation en présentiel (interaction avec le formateur, travail en sous-groupe autour d’une table…) et la formation à distance (contenu interactif multimédia, classe inversée…) pour en retirer les avantages de chacune. Utiliser les deux modalités en complémentarité, permet d’optimiser au sein d’un parcours de formation, les temps d’absences à son poste de travail et de réduire les coûts de conception.

LCMS (Learning Content Management System) : Une plateforme LCMS est une plateforme de formation, c’est à dire un logiciel web dédié au stockage, à l’organisation et à la distribution de contenus pédagogiques. Elle est uniquement destinée aux personnes en charge de gérer les différents contenus. Les apprenants n’y ont donc pas accès.

E-learning : utilisation des nouvelles technologies du multimédia et de l’Internet afin d’améliorer la qualité de l’éducation et de la formation à travers l’accès à distance à des ressources et des services, ainsi qu’à des collaborations et des échanges.
Plus concrètement, l’e-learning est un mode d’apprentissage à distance mettant à disposition des apprenants des contenus pédagogiques via internet ou un réseau intranet. Il n’est plus nécessaire pour l’apprenant de se déplacer au sein d’un centre de formation, il peut suivre le cours depuis n’importe quel lieu.

FOAD (formation ouverte et à distance) : Ce sigle a été initialement utilisé pour caractériser la formation à distance, utilisant l’outil informatique, même si elle ne se restreint pas à cette forme (comme les cours par correspondance par exemple). La notion d’ouverture est caractérisée par la diversité des situations d’apprentissage proposées – à l’heure et dans le lieu que souhaite l’apprenant – avec un choix des contenus. On parle d’individualisation de la formation.

SAAS : Le mode SaaS (Software as a Service) est un concept assez récent qui permet aux entreprise de s’abonner à un logiciel à distance au lieu de les acquérir et de devoir les installer sur leur propre matériel informatique.

SERIOUS GAME : intégration d’éléments pédagogiques dans un univers de jeu. L’apprenant se retrouve donc face à l’interface d’un véritable jeu vidéo, reprenant les mêmes codes comme le scoring, les “vies”, les défis…mais avec un objectif clair et fondamental de montée en compétences.

SCORM : la norme SCORM (Acronyme de Sharable Content Object Reference Model) est une spécification permettant notamment de créer des objets pédagogiques structurés.
SCORM permet aux systèmes d’apprentissage en ligne de trouver, importer, réutiliser et exporter les contenus de manière normalisée.
L’ensemble d’un parcours pédagogique conçu sur une plateforme peut ainsi être exporté depuis celle-ci sous la forme d’un fichier compressé, conçu conformément au standard SCORM, puis importé et reconnu sur une autre plateforme.

MOTION DESIGN : Traduit littéralement par « conception de mouvement », le motion design, également appelé motion graphic design, correspond à l’art de donner vie aux images. À la croisée de l’art et de la communication, cette discipline consiste à faire passer un message de manière dynamique. Publicités télévisées, clips musicaux, génériques de films… Cette discipline est aussi appliquée sur Internet et les exemples sont très nombreux. Ce travail correspond à la conception et à la réalisation de contenus associant vidéo, graphisme 2D, son, effets spéciaux, typographie voire animation 3D.

WEBINAR (WEBINAIRE) : Le webinaire est un séminaire en ligne. Il permet la transmission d’informations à un grand nombre de personnes, par le biais d’un outil de visio conférence. Cette transmission est presque essentiellement descendante mais les participants ont la possibilité d’échanger avec l’organisateur à la fin de la séance.

Marque blanche : Une marque blanche est un service ou un produit conçu par une entreprise (le « producteur »), que d’autres entreprises (les « distributeurs ») reprennent à leur compte et commercialisent sous leur propre marque. Les modules de formation en marque blanche sont donc établis par des organismes de formation référents et experts mais personnalisables pour l’entreprise cliente. Cette dernière assoit alors sa distribution de formation en interne.

CLASSE VIRTUELLE : La classe virtuelle désigne la simulation d’une classe réelle. La diffusion du cours se fait à l’aide d’une solution réseau, à une date et une heure précise (synchrone) auprès d’apprenants éloignés géographiquement.
Cet environnement intègre des outils reproduisant à distance les interactions d’une salle de classe.

La classe virtuelle, offre de formation entre présentiel et virtuel présente de nombreux avantages, pour les participants comme pour le formateur : flexibilité géographique, une excellente interface (Jeux, quiz, QCM…), proximité avec les apprenants (Communication entre apprenants fluide), possibilité de revisionner le cours, disparition de la classique hiérarchie physique dans une classe en présentiel.

DIGITALISATION : Digitaliser, c’est numériser son offre, ses produits, ses services et par conséquent, faire évoluer l’entreprise à tous les niveaux pour créer plus de valeur.

Cette pratique impacte suffisamment les pratiques d’organisation des équipes formation pour être prise au sérieux, tant sur son contenu que sur sa stratégie de mise en place et de déploiement. La transition digitale est une nouvelle manière d’appréhender le développement des compétences, et absolument pas un outil de contrainte et singulier au sein d’une entreprise.